OPÉRATIONS SPÉCIALES

Les militaires du coup d’état grandissent dans l’ombre de l’US Africom, commandement des forces armées des États-Unis pour les opérations sur le continent africain. Mamadi Doumbouya, le colonel en charge des forces spéciales de l’armée de Guinée-Conakry qui a démis le président Alpha Condé de ses fonctions ce 5 septembre par un putsch militaire, fait partie des militaires ouest-africains qui ont travaillé ces dernières années en étroite collaboration avec le département américain de la Défense.

(…)

Preuve des relations bien établies entre le commandement américain Africom et les hauts responsables des forces armées du petit État africain, du 30 juillet au 2 août 2019, la capitale Conakry a été choisie pour accueillir le séminaire international annuel sur la « promotion de la logistique militaire » promue par l’armée américaine et auquel participaient les représentants de 24 pays africains et les hauts commandements opérationnels de la sphère continentale.

 

French connexion

Mais le nouvel « homme fort » de la Guinée-Conakry n’est pas seulement connu aux États-Unis et au Commandement des opérations des forces spéciales de l’Italie.

Né le 4 mars 1980 dans la région de Kankan et marié à un officier de la gendarmerie guinéenne, Mamady Doumbouya a été formé à l’École de guerre française.

Il a obtenu une maîtrise en défense à l’Université Panthéon-Assas de Paris.

Selon Radio France Internationale, Doumbouya a participé à des opérations militaires et à des formations en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Sénégal, en République centrafricaine, à Djibouti, à Chypre, au Royaume-Uni et même en Israël.

Dans ce dernier pays, le futur commandant des unités spéciales de l’armée guinéenne, puis chef du coup d’État, aurait suivi une formation à l’ISA-International Security Academy, un institut privé qui fournit des services de sécurité, de renseignement et d’« antiterrorisme ».

 

Antonio Mazzeo
Article publié le 7 septembre en italien
Traduction de l’italien : Tatiana De Barelli
Illustrartion:
Mamadi Doumbouya lors du carnaval de célébration de l’anniversaire de l’indépendance de la Guinée.
Image Aboubacarkhoraa. 2/10/2021. (CC BY-SA 4.0)

 

close

La newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.