NUCLÉAIRE

Alors que les États-Unis et la Russie ont diminué légèrement leurs stocks d’armes nucléaires, la Chine continue d’accroître son arsenal atomique.

Un rapport publié le 14 juin par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) a dévoilé que la République populaire a produit 30 ogives supplémentaires au cours de l’année 2021. L’institut estime que le gouvernement de Xi Jinping possède désormais 350 armes de destruction massive, soit une augmentation de 10% par rapport à l’année 2020 (320 bombes atomiques).

Même multiplié par deux, l’arsenal chinois n’atteindrait que 700 bombes. En comparaison, les États-Unis disposeraient de 5 800 têtes nucléaires, dont 1 400 en alerte permanente et prêtes à être lancées à tout instant.
« Seulement » 250 à 350 têtes, côté chinois. Pas de quoi inquiéter le Pentagone.

L’administration de Joe Biden a révélé que les États-Unis détenaient 3750 têtes nucléaires au 30 septembre 2020, revenant sur une décision de Donald Trump qui avait classé «secret défense» les chiffres de l’arsenal nucléaire étatsunien. Depuis le 30 septembre 2017, les États-Unis ont poursuivi la modernisation de leur arsenal démantelant 711 têtes nucléaires, mais réduisant leur nombre total de 72 seulement, selon les nouveaux chiffres officiels.

Mais les dirigeants aux États-Unis soupçonnent le gouvernement de Xi Jinping de chercher à moderniser ses armes balistiques pour les rendre plus rapides et moins aisément détectables.

En plus de nouveaux missiles balistiques, la Chine développe des avions de chasse pouvant tirer des armes nucléaires.

J-20 en formation le 10 novembre 2018 – Wikimedia (CC BY-SA 2.0)

L’armée de la République populaire pourrait également combler la faiblesse numérique de son arsenal en déployant ces dernières dans différentes parties du globe pour les rendre plus difficiles à détruire. Ainsi, les officiers américains pensent que Pékin pourrait placer ses missiles au Pakistan, aux Seychelles, en Angola, en Indonésie ou encore au Sri Lanka.

« Cette amélioration des capacités nucléaires chinoises posera un grave danger pour les intérêts nationaux américains et menacera la sécurité de l’ordre international », a encore alerté le Pentagone dans son rapport.

 

BC

 

Rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm

Illustration de couverture:
Chengdu J-20 avec ses soutes à armenent ouvertes, Zhuhai 2018.
Wikimedia (CC BY-SA 2.0)

close

La newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.