Février 1961, Congo: « Monsieur H » contre « les Affreux »

par | 12 Mai 2021 | Brèves

HISTOIRE

Le secrétaire général de l’ONU s’affrontait à ce qu’on appellera les « Affreux », des mercenaires envoyés par De Gaulle pour soutenir la sécession d’une province diamantifère particulièrement riche, le Katanga, et combattre le leader nationaliste du Congo, Patrice Lumumba.

Février 1961. Lorsque la nouvelle de la mort de Patrice Lumumba lui parvient, le Conseil de sécurité de l’ONU ajourne sa séance.

La décision tombera, dès la résolution suivante – datée du 21 février –, de permettre aux Casques bleus « le recours à la force » avec pour objectif « l’évacuation immédiate du Congo de tous les personnels militaire et paramilitaire et conseillers politiques belges et d’autres nationalités (…), ainsi que des mercenaires ».

Le secrétaire général de l’ONU, Dag Hammarskjöld, décidait ainsi d’intervenir de façon offensive contre « les Affreux », ces « soldats de fortune » arrivés au secours de la sécession du Katanga, auxquels on devait déjà, donc, rien de moins que l’assassinat du Premier ministre, père de l’indépendance récemment acquise, Patrice Lumumba.

Les Affreux…

Dirigés par le fameux colonel Roger Trinquier – « héros » de la bataille d’Alger comme de ce 13 mai 1958 qui donnera naissance à la Ve République… –, il s’agissait principalement de militaires français formés à la « guerre révolutionnaire » en Indochine et en Algérie, qui cherchaient au Congo une consolation bien rétribuée pour leurs mésaventures coloniales.

L’avion de « Monsieur H. », un secrétaire général de l’ONU pas comme les autres, sera abattu dans des circonstances mal éclaircies, mais bien connues du colonel Trinquier, qui témoignait avoir été envoyé au Katanga sur ordre de Pierre Messmer, lequel confirmera. Pour De Gaulle, l’ONU n’était qu’un « machin », et son secrétaire général peu de choses…

Faire un don

Soutenez une presse critique et informée, indispensable pour comprendre le monde dans lequel on évolue.

AUKUS : écho indopacifique

TAIWAN ABC News (Australie), qui rend compte de l'accueil favorable qu'a reçu l'Australie de la part de Taïwan au sujet du nouveau pacte AUKUS, rappelle aussi que l'Australie n'entretient pas de relations diplomatiques avec Taipeh. Toutefois, le ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This
Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0